Ca y est, le tout nouveau Kite foil Spotz made by JC-Kiteboards a été testé dans sa configuration quasi « série » hier à Arcachon.

Le matériel :

-la planche #1 :

Un proto pour tester des idées de répartition de surface, un scoop/rocker, ainsi que la position des pieds et du mat de foil, ou t-bar pour les intimes.

-le mat de foil ou « t-bar » #1 :

Le premier à sortir du moule. Pas mal pour un premier, il y a encore de quoi gagner en rigidité par une meilleure répartition des fibre, mais le résultat est déjà intéressant vu la finesse de l’engin. Là on est donc sur le modèle définitif, qui va juste gagner en qualité de finition et en rigidité (flexion et torsion) lors des prochaines fabrications.

-l’aile avant #1 :

Première à sortir du moule le matin même. Le profil est magnifique. Son épaisseur et ses courbes en surprennent plus d’un, mais quand on connaît ses coefficients de traînée et portance, et surtout quand on se la mets sous les pieds en navigation, on comprend …

-le stabilisateur :

2 protos de surfaces différentes. Les performances des autres éléments étaient connus ou quasiment acquises. C’est sur le stab qu’il restait le plus de réglage à faire. Les deux surfaces ont donc été testées à différents angles d’incidence.

Les conditions de navigation :

Aïe, c’est là qu’il y a eu des complications. J’ai beau avoir un certain feeling pour développer du matériel, quand le vent souffle à 25 noeuds, ce ne sont pas les conditions idéales pour tester en engin comme le foil, qui ne demande qu’à accélérer et a du mal à freiner l’aile.

Le début de la session s’est donc fait en 7m. Humm, difficile. Puis le vent a encore forci, ce qui était sans compter sur l’arrivée de Nicolas Parlier, jeune coureur de course race, qui m’a gentillement proposé sa 4m. Houa, jamais eu une aile aussi petite, je m’était toujours arrête à 7m. Mais c’est ce qu’il fallait !

Avec cette ailes adaptée et une progression constante dans les réglages du foil, nous sommes arrivés à une configuration ou nous nous faisions vraiment plaisir, sans peur, à tirer de longs  bord de largue à grande vitesse en toute sécurité. Bluffant.

Nicolas, qui en était à sa troisième navigation en foil, est sorti de l’eau avec un sourire jusqu’aux oreilles lorsqu’il a testé la dernière configuration de réglage.

Conclusion

Merci à Nicolas Palier pour son aile, et le plaisir qu’il a exprimé après ce test de kitefoil.

Merci surtout à Haïc Charvin, qui a quand même poireauté 1 bonne heures sur le plage pour m’aider à régler le foil entre chaque phase de test, en plus de son soutien dans mes réflexions sur l’hydrodynamisme lors de la conception théorique de ce mat de kite foil (monsieur à quelques notion en mécanique des fluide appliquée aux surface portante…).

Bref, après quelques premiers bords mitigés, je suis sorti de l’eau conquis par ce nouveau jouet. Et plutôt que d’en parler des heures alors que rien ne vous oblige à me croire, je tâcherai de fournir des vidéos et des données concrètes sur les performances de l’engin rapidement. Il faudra surtout pouvoir le faire essayer. Je passerai cet hiver sur quelques spots pour vous permettre de vous faire votre propre avis.

En attendant, place aux

Photos du kitefoil #1

Kitefoil Spotz bleu avec met carbone dans l'herbe

Kitefoil Spotz #1 vu de dessus

Vue de dessous kitefoil spotz, planche bleure, mat de foil carbone, posé dans l'herbe.

Kite foil Spotz # vu de dessous

Vue de face du kite foil Spotz #1, planche dédiée au foil bleue, mat ou t-bar carbone, sur fond de mur blanc.

Vue de face du kite foil Spotz #1

Place au vidéos d’ici peu.